top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAlexia Jonqueres d'Oriola

Soulager les troubles liés à la dyspraxie grâce à l'intégration des réflexes archaïques

Dernière mise à jour : 7 déc. 2023

Les enfants, adolescents ou adultes atteints de dyspraxie présentent souvent des problèmes de coordination motrice, les rendant maladroits dans leurs mouvements. Ces défis se manifestent :

- Durant les activités physiques : gravir ou descendre les marches, jouer avec un ballon, sauter


- Dans les activités de la vie courante : écrire, organiser ses affaires, s'habiller, boutonner, attacher des lacets, manger proprement quand on est enfant


- Dans leur aisance générale, en étant souvent plus maladroits et en se heurtant contre les objets environnants, en étant physiquement épuisés à la fin de la journée


Des réflexes archaïques qui n'ont pas été correctement intégrés durant l'enfance peuvent causer ces problèmes sensori-moteurs. Pour en savoir plus sur les réflexes archaïques, vous pouvez lire cet article.


En effet, certains réflexes primaires, tels que les réflexes toniques du labyrinthe, symétriques ou asymétrique du cou, sont directement liés aux fonctions d'équilibre, de proprioception et de toucher. Des actions comme attraper un ballon ou pédaler peuvent s'avérer complexes à cause d'une posture inadaptée et d'une coordination œil-main déficiente. Ce manque de coordination physique est souvent associé à une difficulté de l'individu à structurer et organiser sa pensée. En effet, il existe un lien entre notre fonctionnement corporel et le celui de notre cerveau.

Pour assimiler les réflexes archaïques à un âge différent de celui prévu, une thérapie spécifique peut s'avérer utile. Grâce à des exercices personnalisés, la personne peut enfin intégrer ces réflexes, libérant ainsi son potentiel sur le plan corporel et cognitif.


Alexia d'Oriola- Intégration Emotionnelle, Sensorielle et Corporelle par les Réflexes Archaïques à Aix en Provence - alexiadoriola.fr


17 vues0 commentaire

댓글


bottom of page